Accueil > Actualités
Actualités
LE CIRMF organise un atelier de formation en collaboration avec la FAO, l’Union Européenne et le Ministère de la Santé.

Au début du mois de décembre 2009, le Pr Coumba Kane, consultant de la FAO et le Dr Kouégnigan Rérambiah, Directeur du Laboratoire National de Santé Publique ont conduit une mission au CIRMF sur l’évaluation de la chaine de diagnostic des infections à HSNI. Au cours des entretiens, il s’est posé le problème du conditionnement et de l’expédition des échantillons vers le CIRMF pour le diagnostic. Dans son rapport de mission, le Pr Coumba a sollicité auprès du Dr Jean-Paul Gonzalez, Directeur Général du CIRMF que le Centre puisse abriter une formation sur le conditionnement et l’expédition des échantillons.

Lire la suite...
 
30ème Conseil Scientifique du CIRMF

Le Conseil scientifique du CIRMF a tenu sa réunion annuelle du 18 au 21 décembre 2009 à Franceville et s’est félicité des résultats obtenus, tant par le développement des programmes que dans les réalisations immobilières et de structures, telles la création du Centre de ressources biologiques, les nouvelles publications, la mise en place d’une politique d’accueil des boursiers doctorants et post-doctorants, la formation.

Lire la suite...
 
Le CIRMF présent à ICOPA XII

Invité à prendre part à cette Conférence internationale qui s’est tenue à Melbourne (Australie) du 16 au 20 août dernier, le Dr Fousseyni Touré, Responsable du Département Paludisme de l’Unité de Parasitologie Médicale (UPARAM) du CIRMF, a expliqué au cours de son intervention qui avait pour thèmeAnalyse de la pathogénicité des isolats plasmodiaux à partir du modèle de co-culture Plasmodium falciparum-cellules endothéliales humaines », que le neuropaludisme est une des causes majeures de mortalité lors d’une infection à Plasmodium falciparum. L’un des mécanismes responsable de la pathogénie résulte du phénomène de cytoadhérence lié à la capacité des globules rouges infectés par P. falciparum (GRP) d’adhérer à l’endothélium post-capillaire. La cytoadhérence à l’origine de la séquestration parasitaire conduit à différents phénomènes : blocage des micro-vaisseaux, hypoxie, sécrétion de cytokines pro-inflammatoires, aboutissant à la destruction de la barrière endothéliale cérébrale.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 4