Accueil > Le CIRMF
Le mot du Directeur Général

L’heure d’un premier Bilan : 30 ans de recherche.

En 1974, le Président Omar BONGO ONDIMBA avait, dans le domaine de la recherche, la remarquable idée au niveau international et pour l’Afrique,  de créer une structure pour y fédérer la recherche médicale autour de Chercheurs, Ingénieurs, Professeurs, Médecins et Techniciens venus de divers pays.

Grâce à cette volonté du Chef de l’Etat et l’engagement de la société Elf-Gabon (aujourd’hui TOTAL-Gabon), le Centre International de Recherches Médicales de Franceville a vu le jour en décembre 1979.

En plaçant le CIRMF au tout premier rang des grandes réalisations sociales du Gabon, le Président Omar BONGO ONDIMBA souhaitait que cette œuvre contribue à la connaissance scientifique et médicale, en même temps qu’au progrès humain. Depuis trente et une années d’existence (1979-2010) le CIRMF n’a cessé de produire cette connaissance, et nous pouvons en remercier son fondateur, qui aimait à dire qu’« Un peuple sans garantie de santé est un peuple sans avenir et sans espoir ».

Le premier objectif de recherche souhaité par le Président de la République était alors de trouver des réponses aux affections liées à la fertilité humaine qui, depuis longtemps, avait entravé le développement socio-économique du Gabon. Cette première phase engagée, d’autres priorités de santé sont rapidement apparues, pour lesquelles le CIRMF a utilisé tous ses potentiels, en particulier pour lutter contre les nouvelles maladies qu’étaient la fièvre Ebola et le Sida, identifier et prévenir la résistance aux antipaludéens, lutter et maîtriser l’émergence des fièvres Dengue et Chikungunya, participer activement au soutien aux systèmes de santé publique pour le diagnostic précoce de la drépanocytose, etc.

Des découvertes de premier plan ont été faites dans tous ces domaines et ont contribué au mieux-être des populations.

Le CIRMF dispose aujourd’hui d’un des plus grands centres de primatologie au Monde, et unique en ce qui concerne les colonies de singe mandrill en semi liberté et la colonie du Singe à Queue de Soleil, ambassadeur de la biodiversité pour le Gabon. Il abrite aussi une unité de haute sécurité avec un laboratoire de type P4, unique en Afrique francophone, et qui permet le diagnostic et la recherche sur les germes hautement pathogènes, comme celui de la Fièvre Ebola ou d’autres maladies virales émergentes des plus mortelles. Le Centre dispose d’un matériel à la pointe des technologies, lui permettant de produire des outils de diagnostic et de développer des stratégies pour lutter activement contre le sida, le paludisme, les grippes dont la grippe A (H1N1), la drépanocytose, le chikungunya, les fièvres hémorragiques, les diarrhées infantiles.

Une œuvre trentenaire de qualité exemplaire, pour laquelle des chercheurs et leurs équipes ont été récompensés à plusieurs reprises par des prix nationaux et internationaux ; une œuvre qui a permis de proposer au système de santé Gabonais des instruments et des méthodes de lutte contre les maladies ; d’accueillir également de nombreux étudiants et jeunes chercheurs, et de former chaque année des doctorants pour atteindre une cinquantaine de doctorants formés jusqu’ici.

C’est tout cela que nous désirons exposer et expliquer de façon simple et pédagogique  dans ce site, afin de mieux faire comprendre la raison d’être, l’utilité d’un tel centre de recherche dans un pays en voie de développement autant durable que possible, aux richesses économiques importantes, comparées à celles de bien d’autres pays d’Afrique et d’ailleurs. La République Gabonaise doit être honorée de savoir si bien soutenir une telle œuvre, qui est d’abord sienne. Le CIRMF n’est pas une « vitrine luxueuse », mais un outil de recherche consacré à la meilleure santé de tous les Gabonais, et, il faut le dire, de l’Humanité entière – les agents des maladies ne connaissent pas les frontières, aujourd’hui moins qu’hier, ils sont aidés en cela par les échanges grandissant entre les nations et des environnements naturels et humains en perpétuel changement.

Ce site de communication plénière, grâce à la technologie « magique » de l’informatique numérique, se veut, se doit d’être vivant. C’est pourquoi notre souhait est qu’il fasse connaître aussi la vie de la recherche au quotidien, par la voix de ses chercheurs, sans en voiler les difficultés techniques ou même intellectuelles.

 

Bienvenue au CIRMF et bonne navigation  à vous !


Jean Paul GONZALEZ

Directeur Général du CIRMF